Culture et traditions

Découvrez dans cette section toutes les informations sur la culture et les traditions d'Alsace :

  • La cigogne, emblème de l'Alsace
  • L'architecture traditionelle en Alsace
  • Costumes et folklore d'Alsace
  • Le dialecte alsacien
  • Les marchés de Noêl en Alsace
  • Les jours fériés en Alsace

La cigogne, emblème de l'Alsace :

L'emblême de l'Alsace est representé par une cigogne blanche.

 

La cigogne, symbole de fertilité dans l'imagerie populaire d'Alsace est un oiseau porte-bonheur dont la symbolique est le plus fréquemment associé aux naissances. On lui associe aussi bien d'autres vertus : En Alsace, on dit quand une cigogne s'est posée  ou a élu domicile sur votre maison, qu' elle vous apporte fécondité, fertilité, richesse, santé et bénédiction.

 

La légende de la cigogne porteuse de bébés remonterait à 1840 et elle existe par le biais d'une poésie populaire bien connue en Alsace qui dit ;

 

"Storick, storick, stipper di Bein,

Bring de Mamme a Bubbela heim,

eins wo hielt, eins wo lacht,

Eins wo ins Hafela macht. [...]"

 

Traduction de l'alsacien en français :

 

"Cigogne, cigogne, cabre toi,

Apporte à Maman un joli marmot,

Un qui pleure, un qui rit,

Un qui fait bien dans le pot. [...]"

 

 

La présence de la cigogne en Alsace date au moins depuis le Moyen-Age  (les annales des Dominicains de Colmar -département du Haut-Rhin - datant de la fin du XIIIème  siècle  font déjà mention du retour des cigognes en Alsace au printemps).

En effet, le climat continental de la région y est idéal pour ces oiseaux migrateurs qui passent le printemps et l'été en Europe (Alsace et Suisse). De plus, dans ces régions, l'agriculture y étant importante et grâce  à la présence de rivières et de lacs , les cigognes n'ont aucune difficulté à y trouver de la nourriture pendant cette période.

Par contre, l'hiver rigoureux et les chutes de neige les obligent à migrer vers l'Afrique, ou elles passeront le reste des saisons.

 

La population de cigognes blanches  a été recensée pour la première fois en 1930.

En 1947, le nombre de coiples installés en Alsace était de 177. dans les années 60 , un fort déclin de la poopulation de cigognes blanches a été observé. En 1974, la race est en voie d'extinction et il ne reste plus que 9 couples en Alsace, sur 11 recensés sur l'ensemble du territoire français.

Depuis, grâce à des actions de réintroduction entreprises par des ornithologues, et notamment à Hunawihr -département du Haut-Rhin - , au parc de réintroduction des loutres et des cigognes, la population de cigognes blanches est passée à 320 couples, uniquement sur le département du Haut-Rhin.



L'architecture traditionelle en Alsace :

L'architecture traditionelle en Alsace est representée par les masions à colombages et aux toits pentus qui font le charme de ses villes et de ses villages.

 

Les premières maisons à colombages datent du Moyen-Age.

 

La maison à colombages ( ou Fàchwarikhûs en alsacien  est une structure constituée de pans de poutres, de bois tressés et de torchis, où les pans de bois sont apparents sur les façades.

 

Elles constituent un symbole en Alsace.

 

Il existe plusieurs types d'architectures de maisons à colombages :

Sur certaines, le faitage est tranché par une autre pente  (appelée la Wàlm en alsacien).

Les toits des maisons traditionelles en Alsace étaient généralement recouvertes de tuiles en écaille ( ou Biberschànz en alsacien, ce qui signifie "queue de castor" en raison de leur forme ), et de tuiles plates à extrêmités pointues pour la région du Sungau (dans le département du Haut-Rhin).

Le colombage des maisons en Alsace se distingue des autres type de colombages  par sa position oblique et l'utilisation poussée de la technique de la triangulation des pans qui permettront aux structures de résister aux risques sismiques de la région;

Les toits pentus des maisons à deux versants et à charpentage triangulaire , présentent une pente prononcée atteignant souvent 60 degrés, à cause du climat et de la fragilité des matériaux de couverture. Leurs extrêmités  se redressent légèrement avant la gouttière;

Sous les toits se trouve un grenier divisé en plusieurs petites pièces, et dans certaines fermes on y trouve plusieurs étages dont les niveaux sont marqués par des petites ouvertures caractéristiques que l'on appelle séchoirs.

 

Concernant la façade des maisons traditionelles en Alsace, elles sont recouvertes de crépi à base de chaux, soit laissé en blanc, soit coloré de couleurs vives, soit peinte de motifs.

 

Les couleurs des maisons en Alsace avaient une signification bien précise. En effet, au Moyen-Age, tout le monde na sachant pas lire, un code couleur était attribué à chaque corporation de métiers, ce qui permettait de se repèrer plus facilement dans les rues.

Ainsi, suivant la couleur de la maison celà permettait de distinguer à quelle corporation appartenait tel ou tel "compagnon". Par exemple, le bleu représentait les métiers issus de la famille du bois; le rouge les métiers du fer; le jeune, couleur du blé, représenatit les boulangers et les pâtissiers; le vert éatit attribué à ceux qui travaillaient le cuir et les tissus; le crème était réservé aux maçons, tailleurs de pierres, couvreurs et plâtriers;...

A l'origine, également, les maisons de couleur rouge signifiaient que les les propriétaires étaient de confession protestante, et les bleues (couleur de la Vierge) signigiant qu'ils étaient de confession catholique.

Il existe également d'autres couleurs pour les maisons alsaciennes traditionelles et chacunes ont leur signification.

Actuellment, le choix des couleurs ne revêt plus de signigication particulière mais reflète le bon vouloir de chque propriétaire. dans tous les cas, toutes ces maisons traditionelles ou plus modernes peintes avec des couleurs vives attirent l'oeil des passants et des visiteurs, nous font voyager, et confèrent à ces villes et ces villages d'Alsace un charme inaltérable.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la maison alsacienne?

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

La maison alsacienne

 

Costumes et folklore d' Alsace :

L'Alsace étant répartie en plusieurs régions, avec à chacune ses us et coutumes, les costumes alsaciens sont riches d'une très grande diversité.

Et bien qu'il ait évolué avec le temps, le costume alsacien reste le symbole de l'appartenance à un groupe social et confessionnel.

 

Le port du costume alsacien revêt divers symboles: les coiffes des femmes, les couleurs des robes, la façon de nouer le ruban des tabliers, les boutons des gilets masculins, les bonnets ou les chapeaux des hommes, chaque détail à son importance et sa signification.

Ainsi, le chapeau des hommes, en feutre noir à calotte aplatie entourée d'un ruban noir, est symbole de liberté et d'indépendance.

A un moment donné, dans la région du Kochersberg (dans le département du Bas-Rhin), le noeud noir de la coiffe avait un mètre de diamètre : c'était, pour les femmes, une manière de protester contre l'envahisseur. Aujourd'hui, l'envergure du noeud est revenu à la normale.

 

Les garndes coiffes à noeud, datant du XIXème siècle, bien que portées que dans une partie de l'Alsace, sont devenues le symbole de toute la région.

Les costulmes traditionnels étaient portés de manière quotidienne par les alsaciens pour marquer leur appartenance à une région, une classe sociale, une confession, ou, par exemple , chez les femmes, pour monterr si elles étaient libres ou mariées. D'autres costumes sont confectionnés pour des évènements partculiers  (mariage, fête, folklore,...).

 

Le folklore en Alsace, tout comme les costumes, est typique à chaque région  et présente une grande  diversité.

 

Les origines du folklore alsacien  remontent au XVIIIème siècle.

 

L'Alsace, étant très attachées à ses valeurs, le folklore alsacien de nos jours est encore fort bien representé par divers ensembles folkloriques locaux ou régionaux, et aussi sur les fêtes de villages, car il ne faut pas oublier que l'alascien aime se réunir entre amis ou en famille, s'amuser, danser, chanter, et montrer qu'il est alsacien car il est fier de ses origines.

 

Le dialecte alsacien :

Le dialecte alsacien est une langue germanique.

 

Il possède plusieurs variantes du Nord au Sud de l'Alsace.

 

Bien que la pratique courante du dialecte alsacien régresse depuis la seconde guerre mondiale , il est encore largement pratiqué aujourd'hui sur l'ensemble de la région Alsace (environ 60% des alsaciens parlent encore le dialecte et la plupart sont bilingues français-alsacien).

 

Le dialecte alsacien, aussi appelé  Elsâssich ou Elsâsserditsch (ou allemand d'alsace, ou encore allemand parlé en Alsace) n'est pas seulement un moyen de communication, mais aussi une forme de représentation très marquée de l'appartenance à l'identité alsacienne.

 

Il puise son origine des parlers germanique er francique qui se sont imposés dans la région depuis le IVème (quatrième)et le Vème (cinquième) siècles. Au cours des siècles, selon la situation politique du moment, l'Alsace a tantôt pratiqué l'alsacien, le hochdeutsch (haut allemand ou allemaand littéraire) ou le français.

 

Actuellemnt, l'OLCA (Office pour la Langue et la Culture d'Alsace) se charge de la promotion du bilinguisme et soutient les actions menées en faveur des dialectes alsaciens.

 

 

Petit lexique de base du dialecte alsacien : 

 

Bienvenue = willkomme

 



Bonjour = buschur

 



Bonjour (le matin) = gûeter Morje (Bas-Rhin)

                                   gûeta Morga (Haut-Rhin)

 



Salut tout le monde  =  salû bisàmme

 



Au revoir = àdje (Bas-Rhin)

                    aur'voir (Haut-Rhin)

 



Adieu  =  àdje

 



Bonsoir = gûete-n-Owe (Bas-Rhin) 

                 gûeata-n-Owa (Haut-Rhin)

 



Bonne nuit  =  gûet Nàcht (Bas-Rhin) 

                        gûeta Nàcht (Haut-Rhin)

 





A bientôt  =  bis bàll (Bas-Rhin) 

                     bis boll (Haut-Rhin)

 



Oui  =  ja

 



Non  =  na (Bas-Rhin) 

             naj (Haut-Rhin)

 



S'il vous plait   =  wànn's beliebt (Bas-Rhin) 

                             wenn's beliebt (Haut-Rhin)

 



Merçi beaucoup  =  vielmols merçi (Bas-Rhin) 

                                merçi vielmols (Haut-Rhin

 

Bonne journée  =  e scheener Dàa (Bas-Rhin) 

                              e scheener Dàg (Haut-Rhin)

 



Bonne après-midi  =  e scheener Noochmiddàa (Bas-Rhin)

                                   e scheener Nochmiddàg (Haut-Rhin)

 



Bonne soirée  =  e scheener Owe (Bas-Rhin)  

                            e scheener Owa (Haut-Rhin)

 



Bonne chance   =  viel Glick

 



Bon appétit   =  e Gûlter (Bas-Rhin)  

                          e Gûeter (haut-Rhin)

 



Bon appétit (en réponse)  =  e Bessere

 



A vous aussi  =  geichfàlls

 



A vos souhaits !  =  G'sundheit !



La tradition des marchés de Noël en Alsace :

L'Alsace , riche de ses traditions, a su faire de Noël une véritable fête et un évènement majeur de l'année pour les alsaciens et pour les touristes qui viennent en Alsace.

 

Les marchés de Noël sont une tradition en Alsace et apparaissent en même temps que le début de l'Avent avec sa légendaire couronne (période précédant Noël et qui débute le dimanche le plus proche de la Saint-André).

 

Le marché de Noël ,ou Christkindelsmârick en alsacien, est une tradition alsacienne apparue au Moyen-Age sous l'appelation de marché de Saint-Nicolas, pour faire référence à Saint-Nicolas, saint patron des écoliers, qui apporte le 6 décembre aux enfants des friandises ainsi que des pains d'épices et des clémentines;

 

En Alsace, le mânnele (petits bonhommes en brioche)sont un symbole de cette fête.

 

Le marché de Noël de Strasbourg, qui est le plus connu et qui chaque année est visité par des milliers de touristes venant de tous les pays, date de 1570.

 

Au début, ces marchés de Noël s'installaient dans les grandes villes (Strasbourg - dans le Bas, Colmar, Mulhouse ou encore Kaysersberg -dans le Haut-Rhin) mais, petit à petit, ils se sont étendus aux campagnes alsaciennes afin d'apporter partout la magie de Noël avec ses animations, ses crèches vivantes, ses illuminations, ses sapins décorés, ses contes et légendes.

 

On peut trouver sur ces marchés de Noël tout ce qui est en rapport avec la féérie de Noël, de l'artisanat, des cadeaux, des attractions, et bien sûr on peut y déguster des produits régionaux comme les bredele (petits gâteaux de Noël alsaciens), les lekerle (sorte de pain  d'épices) , le christstolle (pain de Noël), ou encore y boire la fameuse bière de Noël qui fait la joie des brasseurs alsaciens.





Les jours fériés en Alsace :

Le droit local en Alsace et en Moselle est un régime juridique qui conserve, dans les anciens territoires cédés puis repris, les dispositions mises en place par les autorités allemandes lorsqu'elles sont estimées plus favorables aux habitants ainsi que les dispositions préexistantes qui ont été entre-temps transformées ou supprimées par la législation française;

 

A ce titre, en vertu d'une ordonnance du 10 août 1892, les alsaciens (et les mosellans), ont 2 (deux) jours fériés supplémentaires par an par rapport au reste de la France .

 

Il s'agit :

  •  du jour de la Saint-Etienne (premier martyr de la chrétienté - ou protomartyr-, apparaissant comme étant à l'origine du culte des saints) fêté le 26 décembre (soit le lendemain du jour de Noêl)
  • du Vendredi Saint (qui précède le dimanche de Pâques).
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Alsace Tourisme . net
Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.

Vous êtes le visiteur N°

Pour toute question, vous pouvez nous joindre directement en cliquant sur le lien ci-dessous :  

formulaire de contact 

 

_________________________

 

APPEL AUX DONS 

 

La mise en place de ce site a nécessité près de 2 années de travail et de recherche.

Notre objectif est de promouvoir le tourisme en Alsace.

Le site est totalement indépendant et n'est financé par aucun organisme.

Si la naviguation sur notre site vous a plu et que vous souhaitez nous encourager et ainsi participer à l'évolution de ce site, vous pouvez envoyer vos dons  par chèque à l'adresse de notre siège social :

 

Alsace Tourisme .net

Stevan NIKOLIC

16 rue Albert Schweitzer

70400 HERICOURT

FRANCE

 

ou par virement  Paypal sur l'adresse mail suivante :

nikolicstevan1979@gmail.com

Un grand merci à Gaël Schwartzentruber pour les illustrations du site  (logo et image de page d'accueil du site réalisées d'après une idée originale de Stevan Nikolic, administrateur du site).

Nous encourageons ce jeune artiste alsacien, dessinateur et peintre,  qui a mis à notre disposition son temps et son talent pour nous aider à mettre en avant notre site.

Pour obtenir ses coordonnées, vous pouvez utiliser le formulaire de la rubrique Contact.